Tout savoir sur le lit médicalisé

Quand investir dans un lit médicalisé ?

Pour les personnes souffrant d’une perte de mobilité, un lit médicalisé augmente de façon considérable leur sécurité. Les montants latéraux du lit empêchent les chutes pendant la nuit. Sa hauteur étant variable, et la tête de lit inclinable, il facilite le travail de l’auxiliaire de vie autant que celui de la personne aidée lors des levers et couchers, en leur demandant moins d’efforts physiques et en réduisant ainsi les risques de mauvaises manipulations et de chutes.

Cet équipement ménage également la santé de l’auxiliaire de vie, à commencer par son dos, et réduit donc le risque d’arrêt maladie ou d’accident du travail.

Location ou Achat, comment choisir ? Qui décide ?

Actuellement, la location est majoritaire essentiellement pour sa mise en place plus rapide lors de retour d’hospitalisation. La location d’un lit médicalisé serait-elle réservée aux pathologies temporaires et aux pathologies non régressives ou évolutives avec évaluation du pronostic vital inférieur ou égal à un an.

Néanmoins pour l’assurance maladie et la collectivité, l’achat est plus avantageux dès que la durée d’utilisation du lit médicalisé est supérieure à 17 mois.

Il est préconisé que l’achat d’un lit médicalisé soit prescrit d’emblée en cas de pathologies non régressives ou évolutives avec évaluation du pronostic vital supérieur à un an.

Quoi qu’il en soit les modèles de location ont en général un vrai look de lit d’hôpital. Dommage, car l’installation d’un lit médicalisé dans une chambre est déjà traumatisant, alors pour un usage prolongé, optez pour l’investissement dans un beau lit c’est-à-dire par l’achat de celui-ci. Les aides financières sauront alléger votre budget

Quels sont les niveaux de prise en charge ?

Pour les lits médicaux en location, les prises en charge maximum sont les suivantes :

  • Forfait de livraison, de mise en service et de reprise ultérieure du matériel à domicile : 96 €
  • Forfait de location hebdomadaire : 16 €

Pour les lits médicaux à l’achat, les prises en charge maximum sont les suivantes :

  • Forfait de livraison, de mise en service : 96 €
  • Achat du lit avec accessoires (potence) : 1030 €
  • Achat de barrières : 209 €
  • Achat d’un matelas : selon le niveau de prévention d’escarre 85 – 300€

Dans les deux cas :

  • Prise en charge des réparations de la télécommande : 23 €
  • Prise en charge des réparations (après deux ans) du moteur électrique : max. 154 €

La prise en charge est accordée sous strictes conditions médicales (pour les patients « atteints d’affections neuromusculaires entraînant un déficit fonctionnel non régressif « ), non renouvelable pendant 5 ans.

Comment bénéficier de la prise en charge ?

Le lit ne peut être pris en charge par la sécurité sociale que si il fait l’objet d’une prescription médicale et qu’il dispose d’au moins deux fonctions non manuelles (hauteur variable, relève buste, relève jambe, plicature des genoux).

La prise en charge est normalement de 65% mais peut être totale (100%) dans le cas où le l’assuré bénéficie de l’exonération du ticket modérateur ou souffre d’une affection de longue durée (ALD) déclarée par la médecin traitant.

Le lit médicalisé est remboursé par la Sécurité Sociale sur facture dûment acquittée au prestataire (du reste à charge ou de la totalité), et sur présentation des documents suivants :

  • Une ordonnance mentionnant l’achat ou la location antérieure à la facture
  • Une attestation de Sécurité Sociale à jour avec vos droits (ticket modérateur ou pas)

Votre mutuelle peut le cas échéant compléter cette prise en charge. Vérifiez avec elle ses conditions particulières.

Les erreurs à éviter

N’oubliez pas qu’un lit médicalisé reste un matériel très simple d’utilisation au quotidien mais qui nécessité un montage (pris en charge) par des professionnels. Faites uniquement confiance à des revendeurs agréés,  que ce soit sur Internet ou proche de chez vous.

Par ailleurs préférez un matelas spécifique de prévention d’escarre lorsque vous investissez dans un lit pour le confort du bénéficiaire mais aussi pour le bien-être du moteur. En effet un matelas trop lourd ou trop dur pourrait entraîner une tension mécanique inutile.

Pour finir, dans le cas d’une location et pour éviter les dépassements, préciser tous les détails avec votre revendeur de l’installation à la reprise en passant par la présence de barre ou de potence dans son offre.

Gardez bien à l’esprit qu’une personne alitée passera la plus part de son temps dans cette chambre que vous vous devez d’aménager au mieux pour son bien-être psychologique et pour la santé physique des soignants ou la vôtre.

Ceci est un sticky post Continuer la lecture?

Location lit médicalisé

Qui prend la décision de la prise en charge ?

La location d’un lit médicalisé dépend en premier lieu uniquement de votre médecin généraliste. C’est ce dernier qui pourra vous prescrire un lit médicalisé. Comme bien souvent, en cas de besoin, le lit médicalisé est le premier outil indispensable au patient. Il est utile pour les personnes âgées comme pour les handicapés de toutes sortes, mentaux et physiques. Se lever et se coucher sont des actions assez pénibles pour les patients. Les manutentions des malades sont particulièrement difficiles pour la famille comme pour l’auxiliaire de vie. À ce titre, le lit médicalisé est une réponse idéale pour permettre au patient d’être autonome et confortablement installé.

Location ou achat, comment choisir ?

La location d’un lit médicalisé est appropriée dans plusieurs cas de figure. Si la convalescence est de courte durée alors il est plus simple de louer un lit médicalisé. Aussi, si l’évolution de santé du patient est rapide et positive, alors le fait de passer par une location est bien plus intéressante qu’un achat. Enfin, si le patient a besoin d’un lit simple sans spécificité, il est aussi plus pertinent, financièrement parlant, de louer un lit médicalisé. Dans le cadre d’une location, le lit sera fourni directement au domicile avec plusieurs équipements (potence, barrière, etc.).

Quels équipements pour ce lit ?

L’équipement complémentaire d’un lit médicalisé loué peut être très varié. Du matelas anti-escarre aux accessoires de sécurité, en passant par un verticalisateur et une table à manger, tout est mis en œuvre pour offrir un confort optimal et une sécurité maximale au patient. Tous ces équipements sont également louables. À titre d’exemple, la location d’un lit médicalisé coûte 16 euros par semaine, une potence est facturée 3 euros par semaine et un verticalisateur 17 euros par semaine. En somme, pour les courtes durées, privilégiez la location à l’achat d’un lit médicalisé.

Ceci est un sticky post Continuer la lecture?

Achat lit médicalisé

La prescription est obligatoire

Le lit médicalisé est la première étape indispensable pour apporter un confort intégral et une sécurité de tous les instants au patient. Le lit médicalisé doit être obligatoirement prescrit par un médecin généraliste afin d’être remboursé par la sécurité sociale. Des actions aussi simples que le fait de se lever ou de se coucher peuvent être rapidement très complexes pour la personne alitée. À ce titre, un lit médicalisé répondra avec efficacité aux besoins du patient. Aussi, il permettra à la famille comme au personnel médical de faciliter la manutention de la personne alitée. Un réel plus pour une qualité de vie agréable.

Lit spécifique pour pathologie spécifique

L’achat d’un lit médicalisé peut avoir lieu si la personne souffre de pathologies spécifiques. En effet, si la personne âgée est atteinte par la maladie d’Alzheimer ou est obèse, alors son état de santé ne résoudra pas rapidement. De facto, l’achat d’un lit médicalisé est préconisé. Un lit double ou un lit XXL seront adéquats pour une personne en surpoids. Aussi, un lit avec des équipements spéciaux (lumière sous le lit, barrières latérales de sécurité, etc.) sera idéal pour une personne atteinte d’une maladie neurodégénérative. Ces équipements peuvent être complétés par des relèves-bustes, des verticalisateurs ou encore des protections de lit.

Plusieurs options s’offrent à vous pour acheter un lit médicalisé : soit par le biais des petites annonces (presse locale, le bon coin, etc.) pour un lit d’occasion – à noter que dans ce cadre, il ne sera pas remboursé par la sécurité sociale - soit par le biais de fabricants et de distributeurs spécialisés. Le lit médicalisé est alors garanti pendant une certaine durée et vous bénéficiez de conseils avisés. Dans ce cadre, l’achat est partiellement pris en charge par la sécurité sociale. Veillez à prendre en compte les frais d’installation et les frais d’entretien avant de procéder à l’achat d’un lit médicalisé.

Ceci est un sticky post Continuer la lecture?

Remboursement Sécurité Sociale

Les principaux objectifs d’un lit médicalisé sont de sécuriser le patient et de lui permettre de se reposer dans les meilleures conditions. Concernant la prise en charge par la sécurité sociale et par la mutuelle, la première étape est toujours du ressort de votre médecin généraliste. Ce dernier va établir un diagnostic précis concernant l’état du patient et ses besoins en matière de lit médicalisé. Suivant des critères comme l’invalidité et le handicap (physique comme mental), il va définir le type de lit médicalisé dont le patient a besoin. Le lit peut être loué, auquel cas la prise en charge est totale de la part de la sécurité sociale. Un complément peut éventuellement avoir lieu si besoin est, de la part de la mutuelle. Dans ce cas, le lit médicalisé est déposé au domicile avec divers accessoires comme la potence et les barrières de sécurité. Si le patient est dans un état de santé stable, alors un achat sera préconisé de la part de votre médecin généraliste. Le médecin a pour obligation de vous prescrire un lit médicalisé avec au moins deux fonctions comme la hauteur variable, le relève-buste ou encore la plicature des genoux.

Dans ce cas, l’objectif est de définir avec précision les options utiles, car le remboursement de la part de la sécurité sociale est très variable. Même si cette dernière propose des guides aux médecins, il est préférable de veiller à tous les scénarios afin que votre généraliste vous prescrive les éléments indispensables qui pourraient alors être à votre charge s’ils ne sont pas bien définis dès le début.  Toute prise en charge doit obligatoirement se faire sur prescription médicale. Par défaut, celle-ci est de 65 % en moyenne mais elle peut aussi être intégrale si le patient bénéficie du ticket modérateur. Pour être remboursé, il vous faudra joindre des pièces justificatives comme l’ordonnance de votre médecin, une attestation de sécurité sociale et une attestation de mutuelle si vous en avez une.

À noter que pour les personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer qui nécessitent un lit médicalisé spécial, à savoir très bas, la sécurité sociale ne rembourse pas encore ce type de prestation. Veillez donc vous prémunir avant de réaliser tout achat. Concernant votre lit médicalisé, de nombreuses options sont à votre disposition pour améliorer le quotidien du patient. À ce titre, définissez bien les besoins de la personne souffrante avec votre médecin afin qu’il notifie dès le départ tous les éléments complémentaires nécessaires sur sa prescription. Du relève-buste au plateau repas, en passant par le matelas anti-escarre et les barrières de protection, tout doit être pris en compte suivant la pathologie ou le handicap dont souffre la personne alitée. La prise en charge de la part de la sécurité sociale sera intégralement dépendante de la décision finale de votre médecin généraliste. Prenez donc le temps de tout définir pour le confort optimal de la personne alitée.

Ceci est un sticky post Continuer la lecture?